Fotos

Photographer's Note

Bizan kilisenin 13 dik fotograftan yapilan genel bir panoramasi....çakil ta$lariyla örtülü alan mozaikle kapli. sagda küçük bir lana turistlere göstermek için açik birakilmi$ti bu kez.panoramanin derinligi bilerek bu açik mozaik farkedilsin idye *abartildi*....
çogU yerde farkin avarmadan mozaiklerin üzerinde yürünüyor xsanthos da,millet çalmasin diye kapatiliyormu$. haklilar...
biz *analamdigimizdan* almayiz belki ama sevgili *turist*lerimizin elini kimse tutamaz ,kesin eminim galiba....


La phase proto-byzantine et byzantine
L’ensemble de la Lycie a connu un développement remarquable au cours de la période proto-byzantine couvrant le IVème et le Vème siècles. L’importance des vestiges actuellement en cours de fouille et de publication à Xanthos en apporte un témoignage éloquent.
La période /proto-byzantine (Vème-VIème s.) connaît le dernier développement important de la ville : dans le cadre urbain fixé au cours de la phase précédente sont édifiées plusieurs maisons de luxe (acropole lycienne) et des églises dont deux au moins sont très grandes, l’une d’elles ayant sans doute été la cathédrale épiscopale. Les fouilles récentes ont aussi mis en évidence une restauration générale (avec réalisation d’importants ensembles de mosaïques) du site avec réutilisation des monuments publics d’époque romaine.
Deux grandes basiliques furent alors construites. L’une, au sommet de l’acropole, à atrium mais sans narthex était probablement une église de pélerinage. L’autre, dans le centre de la ville, était peut-être la cathédrale épiscopale. De grandes dimensions, munie d’un atrium et d’un narthex, complétée par un baptistère tétraconque, elle offrait notamment un grand luxe de décor au sol (opus sectile, mosaïques). Des restaurations, effectuées à la suite d’un séisme peu de temps après sa construction, ont vu l’opus sectile remplacé par des mosaïques, formant ainsi un des plus grands ensembles de l’Anatolie (environ 1 500 m2).

Mosaïque de la basilique
À la même époque furent construites au moins deux autres grandes églises ainsi que deux édifices, de dimensions plus modestes.
Dans le même temps, un secteur de la ville était occupé par deux (et peut être trois) importantes villas avec cour péristyle. Il s’agit de résidences de luxe, avec thermes privés, décors de mosaïques historiées et de placages de marbre. On y trouve aussi un superbe triclinium richement décoré et dont l’accès est agrémenté de fontaines.
Ce développement remarquable est arrêté par la conjonction de séismes et des incursions de la flotte arabe (le rempart est recontruit au moyen de blocs pris aux édifices d’époque romaine), provoquant un abandon à peu près complet du site. Par la suite, la ville connaîtra une timide et brève renaissance au XIème-XIIème siècle (reconstruction partielle des églises).
Enfin, les fouilles récentes ont identifié une réoccupation superficielle du site à l’époque moderne (à partir du XVIIIème siècle ?) caractérisée par des enclos et des traces de constructions très médiocres réalisées avec les blocs pris aux ruines antiques. Les vestiges d’un petit nombre de maisons plus récentes conservent encore le souvenir des derniers villageois que rencontra Ch. Fellows lorsqu’il découvrit Xanthos en 1838.
(France-Diplomatie)

Nobody marcou esta nota como útil

Photo Information
Viewed: 2610
Points: 10
Discussions
Additional Photos by Ates Omer (umutlu101) Gold Star Critiquer/Gold Star Workshop Editor/Gold Note Writer [C: 774 W: 149 N: 746] (13629)
View More Pictures
explore TREKEARTH