Fotos

Photographer's Note

Une fois le dispositif installé et que Pichard eu la certitude que la maison de Grandjean fusse cadenassé comme on disait dans le jargon… Pichard s’assît sur un grand canapé en cuir qui se trouvait dans le salon….
Nelly visiblement angoissée malgré le fait qu’elle se trouvait chez elle s’installa devant un chevalet où trônait une toile dont Pichard se dit qu’il s’agissait là du type de peinture qu’il n’aurait même pas souhaité chez son pire ennemi…
Une fois que Grandjean eu un pinceau dans les mains, Pichard senti qu’elle se mettait à se décontracter…. Ce fut presque imperceptible mais Pichard se dit à ce moment là que l’interrogatoire pouvait commencer… D’abord laisser le suspect se mettre à l’aise puis le vider comme une truite…

- Je vous écoute Nelly…
- D’abord Pichard je tenais à vous dire que malgré nos positions respectives je vous fais confiance… Vous savez je connais Arthur Feranice depuis que je suis une gamine… Nous ne nous sommes jamais quittés… Arthur est originaire de Lombardie et est arrivé avec ses parents et grands parents avant guerre en 1937… Vous savez comme moi que les italiens n’étaient pas très bien accueillis et ce fut difficile pour le petit garçon qu’était Arthur à l’époque… Il subissait tous les quolibets imaginables et nous sommes très vite devenus camarades…
En 1952 il fut envoyé en Indochine où vous n’êtes pas sans savoir qu’il rencontra là-bas Guaino, Balurtin et Blondin…. Ce que vous ne savez pas par contre c’est qu’il y avait un cinquième larron… un cinquième qui n’apparaît sur aucune photo… un cinquième qui a lui aussi largement trempé dans le trafic d’alcool voir même, d’après ce que m’en a toujours dit Arthur, a chapeauté le tout…
Je ne sais rien de cet homme là si ce n’est qu’il est encore vivant et qu’il semble avoir toujours eu une assise redoutable sur ses autres camarades…
C’est lui qui a ordonné à Guaino de foutre le feu à son hangar…
Je vous dis tout cela Pichard parce que j’ai peur… J’ai peur pour Arthur car il fait une confiance aveugle en cet homme… Je ne sais pas si vous croyez au sixième sens féminin mais pour moi cet homme s’apparente à la faucheuse…

Pichard ne croyait absolument pas au foutu sixième sens féminin mais par contre ce qu’il croyait c’est que Grandjean était en train d’accoucher d’éléments de la plus haute importance…

- Madame Grandjean savez vous où se trouve Arthur Féranice ?
- Oui…

Pichard se pencha vers Nelly GrandJean et de la voix la plus basse possible lui dit :

- Je vous écoute…


Le fil relié de l’enquête

P-S-I-G, eleparc, xavshot, Iva_R, DKarine marcou esta nota como útil

Photo Information
Viewed: 2315
Points: 24
Discussions
Additional Photos by Franck Peet's (bwiti) Gold Star Critiquer/Gold Star Workshop Editor/Gold Note Writer [C: 724 W: 88 N: 85] (402)
View More Pictures
explore TREKEARTH