Fotos

Photographer's Note

Un jour de crémation à Petulu... pas très loin de Ubud. Les villageois se regroupent ici pour mener les crémations de deux villages réunis étant donné le coût élevé que cela représente par famille.

Ces animaux sont construits en bois notamment afin de renfermer les symboles, ossements, ou corps, selon les pratiques, du défunt. Le jour de la crémation, ils sont portés par les familles jusqu'au lieu de la cérémonie, si bien que les villageois et les visiteurs ont tout le loisir de pouvoir les admirer pendant ce frénétique cortège.

Ce sont en fait des véhicules destinés à permettre au défunt de rejoindre le "paradis" hindouiste. Les familles préparent également des offrandes de nourriture afin que ce voyage puisse être effectué dans les meilleures conditions.

Ces cérémonies ont lieu dans ce village tous les 3 ou 5 ans. Ce jour-là, il y avait environ 25 corps à honorer. C'est seulement une fois leurs corps brûlés que les âmes peuvent être purifiées grâce aux vivants qui emmènent les cendres à l'océan ou à la rivière. Ensuite, un peu d'eau de ce lieu est amenée au temple mère de Bali où elle est "sanctifiée", et dès lors l'âme peut rejoindre le temple familial où elle choisira sa prochaine réincarnation, dans un nouveau membre de la famille à priori.

Ces information m'ont été données par des habitants du village et je dois dire que je ne les ai pas vérifiées. Le problème est que souvent plusieurs personnes donnent des explications qui diffèrent parfois et il devient difficile de faire les recoupements.

Toujours est-il que ces journées sont l'occasion de véritables fêtes (c'est aussi l'occasion de faire quelque commerce) au cours desquelles les vivants honorent les morts (j'ajoute qu'avant d'être brûlés les corps sont enterrés pour être ensuite inhumés et menés au bûcher) et que la vie ici ne peut avoir lieu sans qu'aient lieu ces pratiques. Il est impensable ,évidemment, de ne pas permettre à ces âmes le voyage vers l'au-delà. La boucle doit être bouclée... Un peu comme chez nous finalement.

Voir comment vivent les gens à l'étranger me permet parfois de prendre du recul par rapport à ce qui se pratique chez moi, et je dois dire que petit à petit je m'intéresse davantage à ce qui m'entoure. Par les voyages je suis souvent allé chercher des valeurs que je ne vois pas ici en France car tout simplement je ne sais pas les voir parce que l'individualisation prend trop le dessus à mon goût.

J'avoue, j'avoue... le voyage a parfois été une fuite. Mais il m'a permis également d'apprendre beaucoup sur moi-même et je crois que je ne serais pas le même aujourd'hui si je n'étais pas parti de temps en temps.

bnallama marcou esta nota como útil

Photo Information
Viewed: 1570
Points: 2
Discussions
  • None
Additional Photos by eric demangel (offrame) Silver Note Writer [C: 0 W: 0 N: 13] (72)
View More Pictures
explore TREKEARTH