Fotos

Photographer's Note

Après les élections présidentielles, le Méxique est dans l'attente: les deux présidents, Felipe Calderon de droite et Lopez Obrador social démocrate ont deux stratégies différentes. Le premier "Docteur" propose des paliatifs pour curer un cancer: les inégalités sociales, l'exploitation brutale des ressources naturelles, le manque de volonté politique... le second propose des actions beaucoup plus ambitieuses mais qui font peur. Lopez Obrador propose d'améliorer le niveau de vie de tous, d'avoir une volonté politique forte et faire respecter les règles aux multinationales, mieux redistribuer les ressources... et ca fait peur forcément. Du coup Calderon proposa une campagne qui satisferait les méxicains qui ne se considèrent pas pauvres et qui voit un progrès réel dans le fait de migrer aux états unis (seconde source de devise du mexique) et obtenir des paliatifs sociaux contre de réelles solutions politiques.
Le PAN, partis de Calderon, est à la présidence depuis 2000 et à eu une politique extérieure laxiste qui a bien favorisé le grand capital... et les états unis.
Actuellement après une campagne de peur joué par le PAN contre Lopez Obrador dans laquelle on traita ce dernier de comuniste, de Hugo Chavez du Méxique... Felipe Calderon gagne avec un avantage de 200 000 votes sur Lopez Obrador, 0.5% de l'électora Méxicain: le sud avec Obrador, le Nord avec Calderon. Mais on attend encore les résultats du tribunal car Calderon aurait manipulé les votes et effectué quelques fraudes étant le parti au pouvoir et avec l'appuis du grand capital.
La photo représente un peu la tristesse au lendemain des elections méxicaines, les petits commerces informels dans un pays qui se croit développé, dans un pays qui à peur du changement. Un pays divisé aussi par les médias achetés et largement en faveur de la droite et qui ont provoqué une grande polarité d'opinions au sein de la population méxicaine.

Sur la photo on peut voir un biciclette, des affiches électorales, des petits commerces informels... le quotidient des quelques méxicains de la classe moyenne apauvrie auquelle ont a offert le rêve américain, les pauvres, eux, n'y pensent même pas et pensent seulement a survivre au jour le jour.

Anna--, Izobretenik, TeresaT, blakitan marcou esta nota como útil

Photo Information
Viewed: 2123
Points: 10
Discussions
Additional Photos by Jerome ALLAIS (Jeronimo) Gold Star Critiquer/Silver Workshop Editor/Gold Note Writer [C: 231 W: 42 N: 246] (1382)
View More Pictures
explore TREKEARTH