Fotos

Photographer's Note

Le parc de la boverie est né des déblais du creusement de la dérivation. Dés 1956 on réalisa un concours pour l'aménagement du parc, mais le projet primé, trop couteux, fut abandonné. On se contenta de réaliser des chemins et des plantations. En 1863, la ville concéda pour 50 ans la moitié nord du parc à la Société royale d'horticulture et d'acclimatation, l'autre moitié resta ouverte au public. En peu de temps le jardin d'acclimatation devint le rendez-vous de la bourgeoisie liègeoise. En 1894, on construisit un vélodrome au milieu du parc où les plus fameux pistards de l'époque vinrent se mesurer.

En 1905, le parc fut choisi pour accueillir une partie de l'Exposition universelle et internationale de Liège. Pour la cause, on suprima l'école de natation et le vélodrome. En un temps record les lieux se couvrirent de restaurants; de serres; des pavillons de l'Etat indépendant du Congo, des colonies françaises, du Canada, du Québec, de la Bulgarie, de la Norvège, de la Serbie, du Montenegro; palais des Beaux-Arts, de l'art ancien, de la ville de Liège, ...

Le palais des Beaux-Arts destiné à survivre à l'exposition, était construit en dur. Il fut cédé à la ville de liège qui en fit son musée d'Art morderne, actuellement musée d’Art moderne et d’art contemporain(appelé aussi MAMAC)

Vingt-cinq ans plus tard, une autre exposition fut organisée à Liège (exposition de l'eau de 1930). Le jardin de l'acclimatation accueilli une nouvelle fois une section de cette exposition. En célébration du centenaire de l'indépendance nationale, la ville, de son côté, fit construire en bordure de Meuse un palais des fêtes. On y donna des bals et des concerts, on y organisa des manifestations sportives jusqu'au cours des années 50, date à laquelle le palais fut démoli pour céder la place à l'actuel palais des congrès.
C'est dès le début du 16e siècle que l'on parle à Liège de la création d'un musée d'art. Mais si Liège fut, en 1779, la première ville du pays à organiser des expositions ouvertes au public, ce n'est qu'en 1903 que l'on installe les collections communales de peinture et de sculpture dans un bâtiment construit pour cela : le Musée des Beaux-Arts (rue de l'Académie).
Dans cet ancien Palais des Beaux-Arts de l'Exposition universelle de 1905, on peut suivre l'évolution de l'art moderne et de l'art contemporain au travers des plus belles pièces des collections de la ville, à la fois peinture et sculpture, de 1850 à nos jours. Des expositions temporaires de prestige y sont également organisées. Rénové en 1993, il peut être considéré comme l'un des plus beaux musées d'art moderne en Europe.
Je vous présente ici la façade latérale de ce bâtiment et une des nombreuses sculptures qui décorent le parc. Cette sculpture est située dans la Roseraie.
Voir aussi :photo de Danyy

chrisnet, GilbertB, pierrefonds marcou esta nota como útil

Photo Information
Viewed: 4323
Points: 12
Discussions
  • None
Additional Photos by Denise Fontaine (Muse) Gold Star Critiquer/Gold Star Workshop Editor/Gold Note Writer [C: 2048 W: 149 N: 6391] (35030)
View More Pictures
explore TREKEARTH